Aspects techniques


La trame métallique

Le procédé de mur SISMO est constitué d’une trame métallique tridimensionnelle en fils d’aciers dans laquelle est inséré sur les deux faces un élément isolant.

La trame est constituée d’un fil d’acier galvanisé à chaud ou inoxydable de diamètre égal à 2,2mm.

 

- Dimensions du moduleMaximum (cm)
LargeurMultiple de 10 cm120
HauteurMultiple de 15 cm1200
EpaisseurMultiple de 5 cm50

 

Pour la conception d’ensemble d’une construction donnée, elle est fragmentée en modules de 120 cm de large (120 cm horizontalement), en tenant compte de toutes les particularités du projet individuel comme les portes et fenêtres, les armatures du béton, etc.

Les modules en fil d’acier peuvent être :

  • découpés aux bonnes dimensions;
  • fournis avec une découpe d’ouverture dans les modules, de toute forme;
  • courbés pour former des plans courbes (r ≥ 80 cm);

L’identification du fil d’acier :

  • type C9D selon EN 16120 section 1 et 2. Compositionchimique:C9D:C≤0,10%;Mn≤0.3% ;Si≤0,6%;P:0.035%max;S:0.035% max. ; Cr : 0.25% max. ; Ni : 0.25% max. ; Mo : 0.08% max. ; Cu : 0.3 % max.
  • acier inox : 1.4482 ou acier austéno-ferritique X2CrMnNiMoN21-5-3 selon NF EN 10088 pour l’acier inoxydable

Panneau sismo

Les bandes Isolantes

Les bandes isolantes ont trois rôles :

  • Maintien du béton en phase provisoire
  • Isolation thermique en phase définitive
  • Support des finitions intérieure et extérieure

Les matériaux utilisés sont les suivants :

  • Polystyrène expansé (EPS) : NF EN 13163 « Produits isolants thermiques pour le bâtiment – Produits manufacturés en polystyrène expansé – Spécification »
  • Bandes en fibres de ciment (FCB) : NF EN 12467 : « Plaques planes en fibres-ciment – Spécifications du produit et méthodes d’essai »
  • Bandes de laine minérale (MW) : NF EN 13162 : « Produits isolants thermiques pour le bâtiment – Produits manufacturés en laine minérale (MW) – Spécification »
  • Bandes de panneaux durs en fibres de bois (HDF) : NF EN 622-1 : « Panneaux de fibres – Exigences – Partie 1 : exigences générales » ; NF EN 622-2 : « Panneaux de fibres – Exigences – Partie 2 : exigences pour panneaux durs. »

 

Le Montage

Les murs sont obtenus en reliant les modules entre eux par des anneaux de fer au moyen d’une « agrafeuse » de métal. Les modules peuvent être assemblés rapidement et facilement. Si les règlements locaux ou les études de terrain le requièrent, des renforts peuvent être ajoutés.

 

 

L’étayage

Les panneaux sont maintenus en phase provisoire à l’aide d’un échafaudage conçu spécialement à cet effet et mise en œuvre contre l’une des faces. Il assure le maintien latéral des panneaux en phase provisoire et permet l’accès en partie haute du coffrage pour assurer les opérations du coulage du béton.

L’extrémité libre des panneaux (cas des ouvertures : fenêtres, baies, portes ou extrémité des refends) est obstrué en phase provisoire dans les mêmes conditions que les parties courantes pour garantir la tenue du béton frais.

La verticalité du mur est vérifiée avant coulage.

Nous fournissions des étais de 2,5, 3,5 ou 4,5 mètres de hauteur selon les besoins du chantier.

 

 

Le béton

La classe de consistance du béton pour un mur SISMO® doit être au moins égale à une classe d’affaissement S4 selon NF EN 206-1

Le béton recommandé est un béton auto-plaçant d’une classe d’étalement SF1 selon la norme NF EN 206-9, comme par exemple un béton type Agilia Panneau Sismo de Lafarge Béton. Ce type de béton permet d’obtenir un béton homogène sans damage, vibration ou pervibration.

La vérification du bétonnage correct se fait par un examen des fuites légères de laitance au droit des joints entre les bandes isolantes

En fonction de la technique de remplissage du béton (p.ex. pompé) du mur et de la partie de la construction, il sera possible de remplir l’espace entre les bandes – en différentes couches de 2 m chacune maximum – jusqu’à 6 m par jour : en moyenne 0,75 m par heure.

 

Résistance au feu

Le système assemblé donne un système monolithique continu en béton, donc sans passage de feu à travers le système assemblé (horizontalement, verticalement, …). 
En cas de percements, il faut prendre les mêmes précautions qu’avec les constructions traditionnelles en maçonnerie et en béton.

 

Épaisseur minimale du béton (mm)Exemple mur SISMO®Résistance au feu mur porteurRésistance au feu mur non porteur
100S20_4EPS_4EPSREI 30EI 90
110S20_FC_8EPSREI 60EI 90
120S30_4EPS_12EPSREI 90EI 120
150S25_4EPS_4EPS+8EPSREI 120EI 180
180S20_FC_FCREI 180EI 240
230S25_FC_FCREI 240EI 240

 

Les finitions

Quelques exemples de finition
La trame SISMO® offre la liberté d’opter pour quasiment n’importe quelle finition

  • Enduit
  • Surface brute
  • Revêtement de pierre naturelle
  • Bardeaux
  • Panneaux de parement
  • Maçonnerie
  • Mur-rideau
  • Plafonnage
  • Panneaux de plâtre
  • Lambrissage
  • Panneaux de bois

Aussi bien les enduits à la chaux que les enduits au ciment conviennent, mais les systèmes d’enduit à la chaux sont généralement plus fiables que les systèmes à base de ciment avec un plastifiant.

Le treillis d’accroche de 1 cm, peut être supprimé lorsqu’on utilise un enduit léger modifié aux polymères qui offre une adhésion suffisante à l’isolant. Les enduits à base de minéraux nécessitent un treillis d’accroche SISMO® afin d’adhérer.

La trame extérieure facilite l’accroche des finitions et garantie donc une meilleure longévité des parois en comparaison avec une ITE Traditionnelle.

 

 

Schémas de principe des armatures SISMO®

Les armatures nécessaires à la reprise des efforts sont insérées dans l’espace libre entre isolants avant coulage du béton. La trame métallique permet de garantir un enrobage minimal et le maintien des armatures aux emplacements indiqués sur les plans.

Les armatures verticales sont insérées par le haut des panneaux au fur et à mesure de l’avancement des murs.

Les armatures horizontales sont insérées par le bord des coffrages au fur et à mesure de l’avancement des murs. Dans ce cas, il y a lieu de faire glisser les panneaux isolants servent de coffrage d’extrémité pour insérer les armatures et de les remettre en position ensuite.

La densité de fils du treillis métallique permet de guider les armatures insérées de manière à ce qu’elles gardent leur position horizontale et garanti leur bon positionnement après coulage du béton.

Pour des raisons pratiques, les armatures d’angles nécessite un façonnage particulier permettant une mise en place aisée.

 

Bloc de coffrage isolant

Retrouvez à titre d’exemple le détail de pose des armatures dans la galerie de photos ci-dessous :

 

Vous retrouvez également un plan d’armature détaillé dans la section documentations.

Passage de la plomberie et de l’électricité

image045

Le polystyrène, permet de créer un passage pour les conduits.

Les saignées sont faites à l’aide un décapeur thermique une fois le béton coulé.

Quand des panneaux durs minces sont utilisés pour le coffrage, les conduits peuvent soit être montés en surface, soit insérés avant que le béton ne soit versé.

Il est également possible de prévoir des bandes de polystyrène permettant d’installer les conduits ultérieurement. Il conviendra dans ce cas de vérifier la réduction locale d’épaisseur du béton afin de ne pas porter préjudice à la robustesse générale de la paroi.

Etanchéité des murs SISMO

Elles est considérée comme normalement assurée moyennant le respect des dispositions de la spécification technique dont il relève.

La présence de la couche d’isolant extérieur au droit des liaisons avec la structure intérieure réduit également le risque de condensations superficielles.

 

 

Finition d’un soubassement SISMO

 

mur SISMO enterré

 

Raccordement des fenêtres

Schématisations des techniques de pose des fenêtres :

 Coupe verticale
Coupe verticale

 

 

Coupe horizontale : fenêtre dans l’épaisseur, à l’intérieur et à l’extérieur du mur

Coupe horizontale : fenêtre dans l’épaisseur, à l’intérieur et à l’extérieur du mur